samedi 3 juin 2017 / La côte et les Adrets de l'Esterel

130 borne19x27 / dénivelé+1400 m / 9% max / score 8

 départ et arrivée: Port Grimaud

ste Maxime-Fréjus-Raphaël-Agay-Théoule-Mandelieu- les Adrets de l' Esterel-Fréjus

 

esterel

 

 

 

 

 Suite de la côte du Var, après celle de Toulon à st Tropez. Avec Serge en voiture jusqu'à Port Grimaud (environ 120 km depuis Marseille par st Zacharie, Brignoles, le Luc, la Garde Freinet)  et un parking facile vers la sortie de la ville.

8h 30, 21°C, c'est parti...

IMG_1516

  • jusqu'à st Maxime puis Fréjus (26 km) avec quelques portions de pistes cyclables vertes.

en face, st Tropez

IMG_1518

IMG_1522

IMG_1523

IMG_1525

Fréjus

IMG_1527  IMG_1526

  • la côte de l' Esterel, de st Raphaël à Mandelieu-la Napoule (34 km)

Il commence à faire chaud (30-34°C)mais la route qui ne quitte jamais le bord de mer, nous laisse quelques brises rafraichissantes.

Les roches, le sable, prennent leur beau camaïeu de rouges sur le bleu de la mer pour les rochers et le bleu du ciel pour le relief.

IMG_1528

IMG_1529_stitch

IMG_1532

IMG_1533

IMG_1534

IMG_1536

IMG_1537_stitch

IMG_1539b

 

IMG_1540_stitch

et entre Anthéor et Théoule,  la corniche de Miramar (4 km / + 90 m / 6%max)

IMG_1543

 IMG_1545

 Il n'y a pas de voies cyclables ni beaucoup d'espaces sur les bordures. Il faut être attentif, à la circulation, qui bien qu'assez présente, est cependant pas très rapide, les touristes prennant sans doute aussi leur temps pour profiter du spectable.

IMG_1546

puis la descente et l'arrivée à Mandelieu. On est passé du Var à une petite incursion dans les Alpes Maritimes.

IMG_1547

IMG_1548_stitch

IMG_1552b

un passage au chateau de San Peyre

IMG_1553_stitch

 IMG_1556

Il est environ midi, on trouve un endroit pour manger nos provisions, le long du canal de la Siagne

IMG_1560

IMG_1559

IMG_1561

 

  • retour vers Fréjus par les Adrets de l' Esterel (35 km)

On repart vers l'intérieur des monts de l'Esterel par la DN7, pour 11 km de montées (+300 m), quelques passages à plus de 7% et quelques descentes qui nous permettent de récupérer un peu, car la température monte jusqu'à 40°C, et il n'y a plus la brise maritime pour nous rafraichir. On arrive au col du Logis de Paris.

10 borne19x27 / dénivelé+300 m / 3% moy / 9% max / cat.3

col du logis de paris

 

IMG_1562

La réserve d'eau des bidons a diminué et elle est bien chaude. Un petit crochet vers le village des Adrets pour voir s'il n'y a pas une fontaine.

IMG_1563

IMG_1564

on fait le plein

IMG_1565b

 

La route continue encore un peu sur les hauteurs, parmi les arbres et leur ombre...

IMG_1566

IMG_1567b

IMG_1569

IMG_1571_stitch

 

les fougères, qui ne poussent pas sur la plupart des sols calcaires de la Provence et qui trouvent ici, sur ces sols acides, un terrain favorable.

IMG_1568b

...jusqu'au col du Testanier. J'avais repéré depuis ce col, le départ vers le mont Vinaigre, il y avait 4 km assez pentu. je m'étais dit que je verrai alors si j' y allais.

IMG_1570

Serge m'a laissé choisir et finalement j'ai joué la prudence, et j'ai préféré choisir directement la descente vers Fréjus. D'une dizaine de km, elle aurait pu être agréable si le revêtement n'avait pas été granuleux (La pompe de Serge en sortit de son support)

Une petite erreur de trajet en arrivant aux abords de Fréjus, nous a fait nous retrouver sur une DN7 à grande circulation. Nous avons du prendre des risques pour faire demi-tour.

On a retrouvé l'embouchure de l' Argens, partie depuis les hauteurs de st Maximin, puis à  partir de ste Maxime, la voie cycle jusqu'au parking de la voiture.