hautes alpes

mercredi 8 mai 2013 / tour du Dévoluy

 82 borne19x27 / dénivelé+1715 m / 11% max / score 10**********

  Gap-La Roche des Arnauds-Montmaur-st Etienne en Dévoluy-Noyer-Gap

 

circuit TDF

profil 1 TDF

profil 2 TDF

 


 

Une balade dans les Hautes Alpes. Après avoir fait en mai 2012, une sortie vers Orcières Merlette au fond Est de la Vallée du Champsaur avec les Ecrins, c'est sa barrière Ouest du Dévoluy que j'ai prévue.

Départ en auto vers 6h30 pour arriver après 180 km vers 8h30 à Gap, dans le Parking Relais à l'écart du centre ville: un peu avant l'entrèe dans l'agglomération, prendre sur la gauche la D291, "route des Eyssagnières" avec au bout à un rond point, le Parking Relais.

parking relais gap

 

01_Gap_Montmaur  02_Gap_Montmaur

 


 Trois cols sont au menu

18 km de mise en jambe, pour arriver à Montmaur

 

03_Gap_Montmaur

au fond, la montagne de Céûse dont j' ai fait le tour un mois après (le 7 juin)

 

07_Gap_Montmaur

08_Gap_Montmaur

10_Gap_Montmaur

11_Gap_Montmaur

12_Montmaur-Col de Festre

 

  •  Peu après, commence la montée vers le col du Festre

R13_15_col du Festre

Environ 11 km pour un dénivelé de 500 m . Un profil un peu irrégulier avec des portions de récupération. Les plus forts % se répartissent sur environ 7 km.

 

13_Montmaur-Col de Festre

14_Montmaur-Col de Festre

17_Montmaur-Col de Festre

C'est à l'arrivée à ce pont qui traverse le torrent du Rabioux, et ce tunnel, que l'on découvre la chaine du Dévoluy : découverte saisissante. Une petite ressemblance aux "Dolomites".

17_Montmaur-Col de Festre_stitch

20_Montmaur-Col de Festre

 23_Montmaur-Col de Festre

24_Montmaur-Col de Festre 25_Montmaur-Col de Festre

 26_Montmaur-Col de Festre

 29_Montmaur-Col de Festre

30_Montmaur-Col de Festre 31_Montmaur-Col de Festre

le photographié et la sympathique photographe

 

 La suite du menu, avec une agréable descente

33_Col de Festre_st Etienne en Dévoluy

suivie d'une courte remontée en direction de st Etiènne en Dévoluy pour le col de Rioupes

 34_col de Festre_st Etienne en Dévoluy

35_Col de Festre_st Etienne en Dévoluy

 37_Col de Festre_st Etienne en Dévoluy

39_Col de Festre_st Etienne en Dévoluy_stitch

 

 les Gorges étroites et profondes de La Souloise

 42_Col de Festre_st Etienne en Dévoluy

 43_Col de Festre_st Etienne en Dévoluy

 45_Col de Festre_st Etienne en Dévoluy

 

46_Col de Festre_st Etienne en Dévoluy

 52_Col de Festre_st Etienne en Dévoluy

Voilà le deuxième "plat" qui arrive:

  • Le col du Noyer

 

R13_15_col du Noyer

Environ 7 km pour un dénivelé de 380 m . Une petite portion de récupération avant les 2.5 derniers km à 7-11%. Les plus forts % se répartissent sur environ 4 km.

 

 54_st Etienne en Dévoluy-col du Noyer

55_st Etienne en Dévoluy-col du Noyer  56_st Etienne en Dévoluy-col du Noyer

57_st Etienne en Dévoluy-col du Noyer

60_st Etienne en Dévoluy-col du Noyer

62_st Etienne en Dévoluy-col du Noyer

vestiges de la 10 ème étape du Tour de France 2010

 

64_st Etienne en Dévoluy-col du Noyer

66_st Etienne en Dévoluy-col du Noyer

68_st Etienne en Dévoluy-col du Noyer

69_st Etienne en Dévoluy-col du Noyer

74_st Etienne en Dévoluy-col du Noyer

75_st Etienne en Dévoluy-col du Noyer

Puis après le sommet, plein champ sur la vallée du Champsaur, mais ce qui surprend d'abord, c'est la verticalité de la pente.

Une très belle descente, que je n'ai pas pu apprécier sereinement, car en plus de la prudence et la vigilance nécessaire, j'ai du tenir compte d'un pneu AR qui battait légèrement et périodiquement à  chaque passage sur une hernie naissante. Après un arrêt et vérification, elle devait être la conséquence d'un freinage avec blocage, lors d'une des sorties précédentes.

 76_col du Noyer-Noyer

79_col du Noyer-Noyer

 81_col du Noyer-Noyer

83_col du Noyer-Noyer

84_col du Noyer-Noyer

 85_col du Noyer-Noyer

descente du Noyer 2010

descente du Noyer lors du Tour de France 2010

 

86_Noyer-col Bayard-Gap

 

  • le col Bayard, le dernier plat du menu

 

R13_15_col Bayard

Environ 6 km pour un dénivelé de 250 m . Les trois premiers km sont assez pentus à 6-9%. Les trois derniers sont plus tranquilles.

cette partie du circuit, n'a pas été la plus agréable avec une circulation auto importante, à  vive allure, une bordure mal goudronnée en guise de voie cyclable, surtout des portions de route droite donnant l'impression de ne pas avancer d'autant moins que ce tracé rectiligne masquait un % non négligeable. Et puis, en ce qui me concernait, une certaine fatigue musculaire.

88_Noyer-col Bayard-Gap

90_Noyer-col Bayard-Gap

col bayard

 

Une photo souvenir prise par mon père. J'étais jeune ! Je pense qu'il s'agissait

du tour de France 1954, 18 ième étape Grenoble-Briançon avec 3 cols :

- Montée de Laffrey

- col Bayard (dans le sens que j'ai emprunté aujourd'hui) avec Bahamontés* passé en tête

- col de l'Izoard avec Bobet premier

Le tour fut remporté par Louison Bobet

 

Bahamontés

Bahamontes*, "l'aigle de Tolède"

 

92_Noyer-col Bayard-Gap

92_Noyer-col Bayard-Gap-b

94_Noyer-col Bayard-Gap

 Pour finir, une belle descente pour rejoindre Gap, mais que l'on ne peut pas négocier comme on aurait envie de le faire s'il n'y avait pas tout ce trafic : se contenter des bordures dans les lacets, n' est pas très amusant, ni sécurisant. Mais, de toute façon, avec le souci de mon pneu AR, je n'aurais pas pu aller trop vite.

95_Noyer-col Bayard-Gap

Pour revenir au parking, je vous propose de suivre cet itinéraire, à prendre à droite, dans la dernière grande courbe de la descente du col Bayard, pour une circulation auto réduite. Le pneu AR, avait tenu jusque là !

 

retour au parking

 

  note Le circuit fait dans l'autre sens, doit être plus difficile :

  • col Bayard (7 km + 450 m soit 6.3% moy et 11% max).
  • col du Noyer (7.7 km +570 m soit 7.7% moy et 11% max).

Connaissant mes limites, c'est la raison pour laquelle j'avais choisi le sens horaire. Le beau temps, des températures agréables, une brise légère annonçant l' arrivée du haut des cols, des paysages variés, des routes tranquilles au bon revêtement(sauf dans le dernier col) , quelques cyclistes, me laissent un agréable souvenir de cette balade. Mon braquet réduit (22/21-23) , les pauses photos, les descentes, m'ont permis de gérer sans trop souffrir, les passages plus pentus (FC 132 moy / 155 max , pas trop souvent dans la zone rouge).

La récupération du soir ne m'a pas laissé de fatigue. Je regrette, seulement, mais c'est à la fois fondamental et normal, de ne pas avoir une capacité de force musculaire et de puissance suffisante pour être plus à l'aise sur l'ensemble des sorties, et pouvoir envisager des parcours plus difficiles mais plus grandioses. Cela m'oblige à sélectionner mes trajets.

Heureusement que des sites comme logo_openrunner_2 et bikemap

me permettent de le faire afin de ne pas partir "au casse pipe"

 


Diaporama de la balade autour du Dévoluy

 album_1